Archives quotidiennes : 17 mai 2022

BOBORNE….

Dans l’antiquité, quand j’étais au lycée ( de filles  !!), on avait une pionne d’externat surnommée, à l’unanimité  » la musaraigne « ..en abrégé,  la muse »..

…rachiotte de partout, ratatinée comme une vieille pomme, fringuée pis que pendre, surmontée d’une tronche de tuberculeuse exophtalmique débandante à chialer …..furtive comme une souris …ou une blatte …elle galoppait sur ses petites papattes, surgissait comme un fantôme derrière les potaches dans la cour de récré, faisait régner la TERREUR, même de loin,  pour les motifs les plus futiles..

Une fois hissée sur l’estrade des salles de permanence, elle distribuait les colles et les renvois chez la « Censeur  » avec un plaisir qui frisait l’orgasme…personne n’osait parler ni même sussurer …et, malgré son aspect tout à fait négligeable, pendant toutes mes années de lycée, elle fut, sans aucun doute, outre le bras droit armé de la Directrice invisible de cette véritable CASERNE, le personnage détestable dont tout le monde se souviendrait ..

 Vous l’aurez compris  : quand j’ai vu la dégaine et la tronche de Boborne  s’afficher sur l’ écran, je n’ai pu que constater l’horrible ressemblance …

Sachiez que les femmes laides, étriquées et le plus souvent mal baisées  sont méchantes, chiadeuses,  intransigentes  et se payent l’unique luxe inavoué d’être stakanovistes et ambitieuses …

Et on se demande comment  » Mme 15 000 soignants licenciés sans solde  » , prototype de la vraie teigne française,  a bien pu avoir un  » père juif d’origine russe  » …????…et un très, très ex- mari …

 Mais il faudra attendre que Wiky nous tortille une biographie digne d’une Thatcher à la française  …