Archives quotidiennes : 11 mars 2021

LE DISSIDENT

LE PLANTEUR DE DÉSERTS

Il s’était perdu là, étant encore enfant

Il avait tant marché, de l’avant, lui croyant

Que son destin était de planter de grands arbres

Dans chaque goutte de rosée

Guidé par les étoiles qu’il appelait ses Dieux

N’ayant pour compagnon, au ras du sable blanc,

Qu’un peuple deviné, petit, vivant, rampant,

Qu’il entendait au soir dans le rire des hyènes,

Dans de petites courses, de furtifs traînements

Et certains bruits d’amour, des échos de banquets

Du petit peuple deviné

Il avait vieilli là et il mourut un jour

Brûlé sur une pierre, tendu comme une peau

Tout près de son oreille, au seuil du Grand Repos,

Il entendait encore les petits bruits crissants

Comme bulles de sang, de ce peuple rampant

Ce qu’il y a de beau c’est qu’il mourut content

Perdu dans son desert, n’allant que de l’avant,

Il n’aurait jamais su que ses arbres étaient morts

Il s’était cru géant et guidé par ses Dieux

Il n’aurait jamais su que le peuple rampant,

Ce jour-là, mangea tant

Qu’il ne resta de lui, perdus dans le désert,

Que des os stériles dessus le sable blanc

Extrait du recueil  » Connaissez – vous » by Chris Alpabeta /2006