IL NEIGE SUR LE VACCIN ……

 

Il neige !!!…ça alors !!…on n’avait jamais vu ça un 15 janvier …ça mériterait de fouiller dans les prophéties de Nostradamus…

D’ailleurs il neige aussi sur le vaccin, enfoui sous un épais silence blanc  bizarre : y en a-t-y ???  y en a-t-y pas ???  la production est à la bourre ??? l’usine se re-structure ??? 

Avouez qu’un dinosaure comme Pfizer cap de promettre ( et de vendre, dès Juin) des centaines de milliards de doses  qui se gourrerait  sue ses évaluations de production, ça la fout mal …tellement mal qu’on n’y croit pas .

D’autant plus que les champions du vax, Israël et l’Angleterre ont vu leur « nombre de cas  »  ( pas de « morts « ) exploser, merdalors ….et lu, comme tout le monde , les fuites sur le dark web de mails entre Pfizer et l’OMS qui s’engueulent parce que , re merdalors, les vax industriels  étaient bâclés par rapport au prototype …vouiiiii…les brins d’ARN du virus,  brassés au cours du processus industriel, seraient pour moitié réduits à des bouts bons à rien, pire,  ces bouts constitueraient des électrons libres, des déchets toxiques, en somme, dont on ignore absolument tout..

Du coup, on peut presque se féliciter de la lenteur française à vacciner vu que, limite , ce vax ne protègerait pas grand chose, entre la pointe des orteils et les genoux… mais risque aussi de vous faire développer  d’autres pathologies qu’ont rien à voir avec la covid 19 …

Hi…hi … j’me disais, aussi …

9 réponses à “IL NEIGE SUR LE VACCIN ……

  1. Bon, en fait on ne peut même pas faire confiance à Pfizer, alors?
    Pourtant ces gens-là ont tout de même rendu de signalés services…
    Bon, attendons la suite.
    Grozimmunobouilles!

    • ça m’a pas l’air, qu’on puisse faire confiance à Pfizer …aux autres non plus, d’ailleurs …vu qu’aucun de ces « vaccins » ne vaccine !!et que tous les coronavirus mutent perpétuellement …

  2. Confiance, pas confiance….Pour ma part et depuis le début j’ai eu le sentiment que les dés étaient « pipés ». Ce vaccin miraculeux, trouvé en quelques mois et prétendument inoffensif tout en étant de technologie « révolutionnaire » (cette histoire de cellule et d’ARN me laisse perplexe, c’est le moins que l’on puisse dire), avec pratiquement aucun recul sur les effets secondaires, houlà, ça méritait, pour le moins réflexion. Quant à la vitesse des vaccinations, on a vraiment le temps de réfléchir, au moins des mois, ça va pas être le cas des problèmes sociétaux et économiques qui risquent de nous tomber dessus bien avant l’éventuelle possibilité de se faire vacciner.
    Bises.
    Gilles

    • Ouiiii…et c’est la seule bonne nouvelle dans tout ce joyeux bordel : vous avez tout le temps de réfléchir avant de vous faire vacciner ….et même plusss….il parait que le mutant brésilien s’en branle, du vaccin ….tout à refaire !!!

  3. Si j’étais au gouvernement , je mettrais le vaccin dans des boules de neige et j’organiserais une gigantesque bataille …..

    • Moi j’obligerais tous les gouverneux à se faire vacciner sur le champ …et deux fois !!…mais pas devant une caméra de télé, chez les flics !!

  4. C’est une véritable bombe médiatique qui explose aux visages des laboratoires Moderna et Pfizer : une étude scientifique parue dans le prisé British Medical Journal et signée par Peter Doshi, associé à l’Université du Maryland et qui s’occupe de la recherche sur les services de santé pharmaceutique, remet en cause l’efficacité de leurs vaccins anti-covid.

    Au fur et à mesure que les jours passent depuis la sortie du vaccin Pfizer et maintenant aussi du vaccin Moderna, les nouvelles concernant leur efficacité et les effets secondaires possibles qu’ils pourraient avoir s’approfondissent de plus en plus.

    Le professeur Doshi a analysé les données sur la demande d’agrément des deux sociétés pharmaceutiques, découvrant que leur efficacité est bien en deçà des données publiées. Mais déjà le 26 novembre dernier dans un précédent article, il soulevait certaines questions au sujet de l’efficacité alléguée du vaccin.

    À l’époque, avec les données des deux vaccins, Peter Doshi avait pu déceler des différences évidentes qui modifiaient considérablement leur efficacité soutenue par une grande partie de l’ensemble de la communauté scientifique. Le British Medical Journal et le Lancet avaient vivement critiqué les vaccins anti-Covid : « Il y a un manque de transparence sur les données. On ne sait pas s’ils fonctionnent ou non et il n’y a pas assez de personnes âgées, immunodéprimées et d’enfants inscrits pour comprendre leurs effets sur une période moyennement longue. J’ai posé des questions sur les résultats des expériences sur les vaccins Covid-19 de Pfizer et Moderna, parce que tout ce que l’on savait étaient les protocoles d’étude et des communiqués de presse », avait déclaré le professeur.

    Cinq semaines après le premier article, Doshi a eu la possibilité de consulter plus de 400 pages de données présentées à la Food and Drug Administration (Fda) avant l’autorisation d’urgence et après les avoir analysées, il a écrit quelques considérations importantes dans le section Opinion du British Medical Journal :

    « l’efficacité des vaccins aurait été compromise d’une certaine manière parce que ceux-ci ont été réalisés en partie sur des patients ‘suspects de covid’ et sur des covid asymptomatiques non confirmés. »

    Cela l’aurait conduit à évaluer une efficacité beaucoup plus faible que celle estimée jusqu’à présent :

    « bien en dessous du seuil d’efficacité de 50% pour l’autorisation fixé par les autorités de régulation ».

    Par conséquent, selon ce qui a été écrit dans le magazine faisant autorité, ce ne serait pas 95% mais bien en dessous, entre 19% et 29%.

    Si ces données avaient été présentées et analysées, il n’y aurait donc pas eu d’autorisation des autorités compétentes. Mais il y a plus :

    « Même après élimination des cas survenus dans les 7 jours suivant la vaccination (409 sous vaccin Pfizer vs 287 sous placebo), ce qui devrait inclure la plupart des symptômes dus à la réactogénicité du vaccin à court terme, celle-ci [l’efficacité] reste faible et atteint 29%. Les seules données fiables, écrit le professeur Doshi, pour comprendre la capacité réelle de ces vaccins, sont les cas d’hospitalisation, les patients en réanimation et les décès ».

    De toute évidence, à partir de ces réflexions, des investigations plus approfondies seraient nécessaires.

    « Le rapport de 92 pages de Pfizer, par exemple, ne mentionne pas les 3 410 cas de ‘Covid-19 suspecté’, ni leur publication dans le New England Journal of Medicine, de même pour les rapports sur les vaccins Moderna. La seule source qui semble avoir signalé cela est la révision du vaccin de Pfizer par la Food and Drug Administration. Nous en avons besoin pour comprendre la réelle efficacité des données brutes, dit Doshi, mais aucune entreprise ne semble les avoir partagées. Pfizer dit qu’il rend les données disponibles sur demande, mais celles-ci sont toujours sujettes à examen, et Moderna dit que ses données pourraient être disponibles, encore une fois sur demande, une fois l’étude terminée. »

    Données en main, on parle de fin 2022 étant donné que le contrôle prend deux ans. Il en va de même pour le vaccin Oxford / AstraZeneca qui publiera ses données à l’issue de l’étude.

    Conclusion, les gouvernements « vendent » des vaccins anti-covid, improprement nommés ainsi puisque ce sont des thérapies géniques à ARN messager, sans en connaître ni la réelle efficacité ni les vraies conséquences à court ou long terme sur la santé. Mais Big Pharma est content…

    Francesca de Villasmundo

    • Thank you, Mister Cat !!..des belles fuites comme ça, y en a plein les journaux !!!…à croire que les gens ne lisent pas et regardent seulement la télé. Je retiens un mot dans ce papier : « autorisation d’urgence  » !! c’est vraiment pas bon signe !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s