Archives quotidiennes : 12 janvier 2021

J’avais pas « fini » la schiappa …

 

Chose que je ne fais pratiquement jamais, j’ai relu mon article d’hier ..effectivement pas clair le fait de mélanger un gentil  mutant anglais à une sale carne  comme la Schiappa dans le seul but que quelqu’un , fut- il  simple virus, lui fasse un doigt d’honneur …

N’ importe qui se demandera d’où sort cette jument croisée morpion, pas plus que la  série de boutonneux bavants et d’ apprenties coiffeuses qui forniquent dans l’assemblée nationale …

Eh bien des YOUG GLOBAL LEADERS  du World Economic Forum de Davos  de l’ordure psychopathe Klauss Schwab (qu’ est là ) et se son homologue français  French American Foudation…

Chaque année, 800 jeunes de moins de 40 ans sont « signalés » par 12 leaders économiques et financiers ( banques, multinationales, grands merdias, ONG…) dans le monde ,  selon leurs capacités à  » la transformation du monde  » et  à représenter  » la voix du futur »…

Voilà comment une obscure adjointe au maire du Mans brûle les étapes  et est bombardée secrétaire d’état pour « l’égalité des genres »…ouiiii, mariage par derrière à fond la caisse, parent 1 et parent 2, PMA pour tous, papa est enceinte, vive les gouines et les trans, les chiottes bissex dans les écoles  et « votre fille est un garçon » ..

Mais pas tous ces heureux « signalés » ont le succès d’une Schiappa cap de vous pondre des lois , de dézinguer journalistes ou présentateurs télé sur simple caca nerveux ..

N’ont de succès que ceux qui OSENT ….l’improposable

Et la Schiappa est de ceux qui OSENT ! …publier, sous le pseudo  Marie Minelli  les ouvrages cités hier, « les filles bien n’avalent pas « , « Osez les sex friends », « Osez l’orgasme »,  » 20 histoires de sexe » »20 histoires de voyeurs et d’exhibitionnistes « …et déclamer, au théâtre Bobinot, en compagnie de cette vieille peau de  Bachelot , les célèbres  » Monologues du vagin « …

Si ça ça s’appelle féminisme, moi je m’appelle Soeur Thérèse , c’est traîner la race femelle dans le foutre tout en niant les « genres » …

Je m’en tiendrai donc à plussoyer Atlantico qui la nomma  » REINE  DES  SALOPES  » en 2017, en ajoutant seulement  » grande mère maquerelle des arrivistes  » et  » casse- toi pauv’ conne  » …