Un chaleureux MERCI ……

…à tous les Chouchous , anciens et récents , QUICHOTTINE , GRAINSDESEL, GEO, DDT , BLH, CARINE …JACOT, JEAN, ALEX , EQUALIZER ….pour ces témoignages d’ amitié plus que bloguesques ..

Je vous lis …mais je n’ ai pas trop  le boyau de la dérision et du sarcasme en l’ air en ce moment …trop de trucs graves et importants à régler …

Mais je reviendrai dès que possible …vu que …je plierai peut etre  mais ne romprai pas  si facilement …

 A tous , mercibisou ..

Publicités

14 réponses à “Un chaleureux MERCI ……

  1. Tu sais, nous pensons beaucoup à toi, à vous.
    Tu as le quotidien qui te submerge, comment pouvoir bloguer ?
    Alors, même si c’est si dur, sache que les amis resteront des amis, l’amitié est là, comme tu le dis si bien, plus que bloguesque.

    Prends bien soin de toi, ma Chris, c’est important pour que tout aille le mieux possible pour ta famille.
    Je t’embrasse très fort. Mon archange aussi. 🙂

  2. ne t’inquiète pas, je suis là assis sur le palier et j’attends avec patience que tu ouvres la porte
    Je suis de tout coeur avec toi d’autant que chez moi aussi il règne un certain…..disons calme..
    bisous et….ne romps pas…

  3. Pour ça, on te fait confiance.
    Je te souhaite que ça se passe le mieux possible.
    Bon courage et grozibous.

  4. Câlin, ma belle !
    Octobre et Novembre sont des sales mois.
    Ya un sacré vide sur le net, ces temps-ci.

  5. Nous sommes tous là, chère Chris, nous saurons attendre le temps qu’il faudra et toutes nos bonnes pensées pour la famille Chris !!!
    Baciotti !

  6. Chère Chris, j’ai laissé un « p’tit com » sur votre billet « aux Chouchous » et vous ai transmis un « mail » que vous pourrez lire, je l’espère…
    Bises
    Gilles

  7. Dans quelques lustres le printemps va reviendu, vas 😉

  8. bonjour Chris,
    ce matin je me réveille et sans savoir pourquoi je file chez toi…mais si je sais, va!! suis pas encore gaga…quoique !!!!
    alors comment vas tu, te sors tu de tes problèmes?
    j’espère que oui et que bientôt l’on retrouvera cette verve littéraire qui egaye et instruit nos cerveau embué
    bisous dans la grisaille normande

  9. et moi, tu m’oublies ? je fais aussi le mort !

  10. Mauvaise surprise …. moi aussi je suis là …. rare , mais jamais loin …. bisous Chris …

  11. Belle Chris. Puisque tu fais référence aux « anciens » permets moi de te transmettre beaucoup de pensées positives pour toi et ton mari .
    Tu as de la resource ….

  12. bonjour fillette..
    dis moi c’est toi qui m’a envoyé cela?
    http://expressbookng.com/lxiyekd/wwtrmhwsofvservopwzxwselioipk.pystviyyusvpigxsu
    comment ça va chez toi, la santé de ton cher et tendre s’améliore t’elle?
    bisous

  13. Quelques mots de circonstances en pareille adversité :

    De Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

    Le Chêne et le Roseau

    Le Chêne un jour dit au Roseau :
    « Vous avez bien sujet d’accuser la Nature ;
    Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
    Le moindre vent, qui d’aventure
    Fait rider la face de l’eau,
    Vous oblige à baisser la tête :
    Cependant que mon front, au Caucase pareil,
    Non content d’arrêter les rayons du soleil,
    Brave l’effort de la tempête.
    Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr.
    Encor si vous naissiez à l’abri du feuillage
    Dont je couvre le voisinage,
    Vous n’auriez pas tant à souffrir :
    Je vous défendrais de l’orage ;
    Mais vous naissez le plus souvent
    Sur les humides bords des Royaumes du vent.
    La nature envers vous me semble bien injuste.
    – Votre compassion, lui répondit l’Arbuste,
    Part d’un bon naturel ; mais quittez ce souci.
    Les vents me sont moins qu’à vous redoutables.
    Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu’ici
    Contre leurs coups épouvantables
    Résisté sans courber le dos ;
    Mais attendons la fin. « Comme il disait ces mots,
    Du bout de l’horizon accourt avec furie
    Le plus terrible des enfants
    Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
    L’Arbre tient bon ; le Roseau plie.
    Le vent redouble ses efforts,
    Et fait si bien qu’il déracine
    Celui de qui la tête au Ciel était voisine
    Et dont les pieds touchaient à l’Empire des Morts.

    Courage, Chris, nous sommes là. 😉

  14. le normand va, mais il s’ennuie..
    comment vas tu?
    bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s