Honni soit qui MALI pense ………………………..

carte du mali

Oui …parce qu’il y a pas grand chose à en penser !!!…mais tout à résoudre   et avec intelligence …. au lieu de taperautour comme savent si bien le faire  un Hollande éparpillé dans sa tête ou une  » communauté internationale  » aussi hypocrite que lui …

Vu d’ avion , ce pauv’ pays en forme de papillon éclopé a l’ air fin !!

Vrai que l’ AOF ( ex Soudan / Sénégal ),déjà  tracée au cordeau sur des cartes en papier vers fin 1800, fut , par la suite , élégamment découpée en billots grossiers , comme à l’ équarissage, à la faveur des  » indépendances  » aussi variées que bordéliques , vers les années 60 ..

Mébon , y a – t – il vraiment besoin de sortir de l’ ENA pour constater  que le vrai Mali , peuplé de noirs bien afwicains ( bambaras , bozos, dagons, etc… ), sédentaires et plus ou moins cultivateurs quand ils ne sont pas érémistes ou dealers à Paris  , n’ est que l’ aile sud du papillon ( et qu’ ils ferment leur gueule vu qu’ ils ont un bon bout de  fleuve Niger pour se laver  les fesses…  )…alors que l’ aile nord , plus grande mais désertique , est peuplée de TUAREGS !!!….BLANCS , berbères et peu islamisés et plus ou moins nomades et éleveurs ..et possède meme un nom ,l’ AZAWAD , une indépendance déclarée depuis avril 2012  et une capitale : Gao outre à une langue propre , berbère ,le tamashek , qui n’ a rien à voir avec les  jacassements de ouistitis …

Mais , pour raisonner intelligemment , encore faudrait – il un tant soit peu s’ informer de qui sont les tuaregs !!!

Car , si les négros du sud Mali sont bien chez eux ( et si , au moins , ils y restaient !!! ) et libres de s’ étriper entre ethnies comme toutes les autres  » républiques démocratiques  » du meme tonneau ….LES  TUAREGS, EUX, SONT LES  HABITANTS  ORIGINAIRES  DE  L’ AFRIQUE  DU  NORD , Sahara et Saël compris …qui furent refoulés vers les déserts par les mélangi – mélangea de populaces  qui s’ octroyèrent les côtes  plus riches ….et se retrouvèrent bloqués  entre le sud de l’ Algérie et de la Lybie et le nord du  » Mali  » et du Niger !!!…à cheval sur 4 pays  si ce n’ est 5 ou 6 et chassés de partout  !!!…mettez – vous à leur place !!

Alors , on en fait quoi ???….quand on est en 2013 , qu ‘ on sort de l’ ENA ou de la gogue et qu’ on se croit vachement intelligents ???…bein …une autre Palestine !!…voyons !!!…ça va de soi …

Au lieu de leur découper  au cordeau un Azawad  bien à eux , avec un bout de Niger pour faire boire leurs chèvres , vu qu’ on s’ appelle Hollandouille, Fabius  ou super salauds occidentaux , on leur envoie l’ armée fwançaise et même onusienne et tout le matos  pour aider les négros  du sud à  chasser les berbères du nord de chez eux !!!!…comme ça ,  ils se foutent vraiment en rogne et appellent les   » sardines  » fondamentalistes à la rescousse …

On traque et trucide un peu de  » sardines  » et on s’en réjouit à la télé !!! …..et  après , on pleurniche et on s’ indigne en directe TV parce qu’  » on  » a  occis des journalistes venus   » interviouver  » le tuareg directement dans son bunker …

Perso , si j’ étais tuareg …..ou meme simplement palestinien ….eh bein , je penserais …comme eux !!!!!!!!!!

Publicités

14 réponses à “Honni soit qui MALI pense ………………………..

  1. ah,ah, ah ! comme un papillon, mais ce sont ces bobos qui se sont fait épingler !

  2. Il faut avouer que ce découpage occidental est absolument honteux !

    • Oui , hein ..c’est du fait vite !!!!!!!!!!!!!!!!!
      Et après , en 2013 , on court leur arranger les emmerdes !!!!
      Mais , ppputain , qyu’ ils se les fassent eux memes , leurs frontières !!!…comme nous, à coups de morts !!

  3. Quelques précisions sur le Mali, où les conflits Nord-Sud ne datent pas d’hier. en partie similaires au conflits Nord-Sud de l’ancien Vietnam.
    de B.Lugan :

    « A Bamako, le 20 septembre dernier, François Hollande a peut-être parlé un peu vite quand, dans un bel élan d’optimisme, il déclara : « Nous avons gagné cette guerre. Nous avons chassé les terroristes ».

    Le 26 septembre, moins d’une semaine plus tard, les milices nordistes (touareg et arabes) rompaient les « accords de Ouagadougou » ; signés au mois de juillet précédent ces derniers avaient permis à l’armée et à l’administration sudistes de reprendre pied au Nord. Le 29 septembre un attentat suicide revendiqué par AQMI ensanglanta Tombouctou et le 30, des affrontements armés opposèrent des Touareg du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) à des soldats maliens. Au même moment, à Bamako, des militaires mutinés exigeaient des promotions à l’image de celle obtenue par le capitaine putschiste Sanogo promu général de brigade par le nouveau président…

    Le nuage islamiste repoussé vers le sud de la Libye, le réel malien est donc vite réapparu. Tout le bénéfice de l’Opération Serval est-il donc perdu ?

    Militairement, Serval fut pourtant une réussite, mais, comme il fallait hélas le craindre – et comme je l’avais annoncé -, la « relève » des militaires par le Quai d’Orsay a abouti à une catastrophe pour deux grandes raisons :

    1) Mentalement englués dans leur impératif démocratique, les diplomates français en charge du dossier ont appliqué la recette qui, de la Libye à la Côte d’Ivoire a partout échoué dans les situations de crise, à savoir organiser des élections.

    2) Les mêmes ne voulurent pas peser sur les Maliens afin de régler une fois pour toutes le problème de fond qui est celui de la question ethno-régionale.

    Dans ces conditions, comme aux yeux de toutes les parties maliennes, le principal résultat de l’Opération Serval est d’avoir permis aux Sudistes de réoccuper le nord Mali d’où les Nordistes les avaient chassés, les évènements négatifs vont donc s’additionner.

    Comment éteindre ce foyer récurrent de troubles qui ne cesse de se rallumer depuis 1960 ?

    Le cœur du problème sahélien et notamment malien est que, depuis la nuit des temps, Sudistes et Nordistes sont en rivalité pour le contrôle des zones intermédiaires situées entre le désert du nord et les savanes du sud.

    Plus au sud, à partir de la fin du XVIII° siècle, les royaumes animistes bambara subirent les razzia esclavagistes menées par les Maures vivant dans le désert, à l’ouest des espaces touareg. Ils furent conquis, ravagés et islamisés. Or, toutes les populations nomades nordistes, Touareg, Maures, Arabes, mais aussi dans une large mesure Peuls, furent esclavagistes et puisèrent dans le « vivier humain » sudiste du Bilad al Sudan, le « pays des Noirs ». Les Sudistes gardent la mémoire de ces périodes dramatiques. La colonisation qui les sauva rassembla ensuite vainqueurs et vaincus, esclavagistes et razziés, nomades et sédentaires, dans les limites administratives du Soudan français. Avec l’indépendance, ce puzzle humain composé de Touareg, de Maures, de Peul, de Songhay, de Bambara, de Soninké et de Malinké devint le Mali. Les Touareg qui refusèrent d’être soumis aux Sudistes se soulevèrent à maintes reprises. Sur ce terreau se développèrent les trafiquants de toutes sortes, puis les islamistes prospérèrent.

    Le vrai problème du Mali est donc celui de ses équilibres ethno-régionaux. La question touareg qui, au mois de janvier 2012, fut le déclencheur des évènements n’ayant pas été réglée, et le nouveau président, « IBK », n’ayant ni les moyens ni l’intention de le faire, elle se repose donc avec intensité.

    Or, sans règlement du problème Nord-Sud, les guerres ne cesseront pas et c’est pourquoi, au lieu de la démocratie d’abord, c’est bien de la question ethnique d’abord qu’il faut parler. Mais un tel changement de paradigme ne peut être pris en compte sans une profonde remise en question des dogmes démocratiques auxquels nos dirigeants sont soumis. Pourtant, l’utopie universaliste est ici d’autant plus crisogène que la variante africaine de la démocratie fondée sur le « one man, one vote » est d’abord une ethno-mathématique qui donne automatiquement le pouvoir aux plus nombreux, en l’occurrence les Sudistes, ce que les Nordistes, et pas seulement les Touareg, n’acceptent plus. Dans ces conditions, vouloir faire vivre dans le même Etat et selon les principes démocratiques reposant sur l’addition des votes individuels, les agriculteurs noirs sédentaires du Sud et les nomades berbères ou arabes du Nord, est une nuée dévastatrice des équilibres locaux et régionaux.

    Cependant, comme le nord Mali, ou Azawad, n’est qu’en partie peuplé de Touareg et comme il existe en réalité trois Azawad, celui de l’ouest qui est Maure, celui de l’est qui est Touareg et celui du fleuve qui est à majorité Songhay et Peul, il ne peut donc être question de reconnaître aux seuls Touareg, lesquels sont de plus divisés socialement, politiquement et géographiquement, la possession de la totalité de l’Azawad.

    La solution qui pourrait alors être envisagée serait celle d’une confédération malienne avec un Azawad composé de plusieurs régions. Mais de cela, les Sudistes ne veulent pas, continuant, contre toute évidence, à parler d’un Mali unitaire. L’erreur française fut ne pas avoir conditionné l’intervention militaire au préalable confédéral. Rien n’est donc réglé au Mali.

    L’Opération Serval aura du moins servi à tester les capacités d’adaptation et de réaction d’une armée française devenue la variable d’ajustement des déficits de l’Etat et dont les moyens sont continuellement rabotés.

    ===

    En fait, encore une fois, notre Kommandantur élyséenne s’est de nouveau plantée.

    • PPPunaise !!!…Bernard Lugan ..un des plus grands spécialistes de l’Afrique et du Moyen Orient !!!
      Alllors, je suis pas si conne que ça !!!…toute seule , au pifomètre , j’ avais fouiné jusqu’à la source du problème : les ethnies !!
      Comment peut on prétendre de foutre ensemble , dans un meme pays , ouistitis négros animistes et tuaregs qui ne pensent qu’ à se venger ( de tous !!! ) depuis l’ an Zéro ????
      Un point pour B. Lugan , quand meme : d’ avoir soulevé la délicatisime question des marchands d’ esclaves noirs !!!!…c’est qyui , qui faisait les razias dans les villages de paillottes ???…hein !!!!!!!!!!!…bein c’est pas les français , merdalors!!!!!!!!!
      Ordoncques , qu’ ils se cassent la gueule entre eux !!!!!!!!!!!!!!!…et nous foutent la paix !!

  4. « Encore une fois » le CRI(j)F et les Truelliens Bineau (noirs juifs et blancs confondus) se sont plantés,volontairement il me semble pour foutre la merde …

    Ordo Ab Chao pour la plus grande gloire du juif

    • D’ abord pour ne rien résoudre !!!…..le chaos pas résolvable en est la conséquence obligatoire !!
      Comment peuvent ils prétendre que l’ opération au Mali a été un succès ???????????????

  5. mais qu’avons nous donc pour nous mêler de politique africaine…une nostalgie colonialiste?
    c’est certain Oh!! Landouille c’est planté, a parlé trop vite et ne semble pas savoir que face aux autochtones nous n’avons aucune chances…la leçon afghane, et algérienne n’a donc pas été comprise?

    • S ‘ il exite meme une politique africaine !!!…ils en sont encore en l’an 600 !!…va falloir attendre vachement longtemps pour discuter de politique avec eux !!!
      Perso , je laisserais bien les autochtones autochtoniser entre eux !…ça ferait un fameux tri …après , on discute ..

  6. Faut bien engraisser les juifs Français de l’Armement s’pas ?

    • Je ne vois que ça comme bonne raison d’ etre là bas !!!…tous ces bicots et ces négros en ont bien encore au moins pour un bon siècle avant d’ inventer des frontières hsitoriquement valables !!!

  7. Il faudra bien plus d’un siècle ! Pour l’Europe, ou pour l’Asie, ça a pris pratiquement deux millénaires. Et en plus, les nègres sont incapables de dépasser le stade tribal pour arriver à des nations. Ils sont voués au chaos. Et comme ils débordent chez nous, ils vont nous y plonger. Dans 20 ans, c’est foutu, sauf rapatriement massif par pirogues marines à 10000 places.
    Les nègres n’ont rien à foutre dans les sociétés proprement humaines : ce sont des préhumains, ils ont autour de 200 000 ans de retard évolutif par rapport aux EUropéens et Asiatiques. Et aucune chance de les rattraper, ces 2000 siècles.

    • C’est plusssss qu’ évident !!!…mais , hélas , en 2013 , on les retrouve en plein milieu de la mer à Lampedusa avec des portables dernière génération dans la poche .. » ON  » leur a fait faire le saut des 200 000 , une évolution complètement factice qui prépare une sous humanité privée de toute culture ou histoire et complètement robotique ( facile à télécommander , quoi … )..
      Les français ont tort de craindre le fameux  » métissage  » …ils ne se métisseront pas ! …ils lapineront pluss que les autres , c’ est tout ..simple question de nombre pour former le bétail futur des  » élites  » ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s