La saga de la pédale 1)

VENUS

Oui d’ abord !!!!…parce que, à force de pédés par ci , pédés par là , pédés partout et gouines qui vont avec , pluss leur corollaire de bébés/ éprouvettes  et autres mères porteuses …on est en droit ( et meme  presqu’ en devoir ) de se demander d’ où ça vient , ce qui nous arrive et , surtout , où on va  !!

Et , comme d’ habitude , comme pour les coucous ou pour les jésuites  ou pour les aventures de Joshua  chez les juifs , y a plus qu’ à remonter aux sources !!!…à l’ aube de l’ humanité…qui n’est certes pas  celle de la Génèse de la Bible …qui nous fait naitre , au max , un Adam un peu avant le Déluge ,  soit en – 4 000…PPPPpunaise !!!!!!…comme par hasard , juste au moment charnière où les clans  de cueilleurs/ chasseurs/ bergers  se sont plus ou moins sédentarisés pour devenir des cultivateurs  ( c’est pour ça que Cain cultivateur  de son lopin  devait forcément tuer Abel l’ éleveur/baladeur) et s’ agglutiner en bourgs , puis en villes puis en petits  royaumes …puis en guerres sans fin …

Bref , mes très chers chouchous – mecs , ce que ne nous dira jamais la Bible , meme juive ,totalement  amnésique aux millénaires   précédents , c’est que nos prototypes  se la coulaient douce  et que c’est sans doute pour ça qu’ on se souvient vaguement d’ un paradis terrestre  où tout marchait bien ….on l’ appelle aussi sociétés GENTILICES  ( sans guerres )  ou grande période improprement appelée  du MATRIARCAT !!…qui a tout de meme résisté  20 000 ans !!…contre les 4 misérables petits  milliers de notre patriarcat qui part déjà en couille …

Et c’est pas la peine  de monter sur vos grands ch’ vaux  et de devenir vulgaires  en nous faisant remarquer que vous avez un zizi ! …on le sait !..ou , du moins , on l’ espère pour vous ….vu que matriarcat ne signifie absolument pas  » domination  des femmes sur l’ autre sexe  » , mais , tout simplement , MATRILINEARITE !!!

Aussi bete que ça !!!!…jusqu’ à preuve du contraire , étant donné que nos ancetres, n’ ayant pas fait précisément de lien entre radada et naissance , puis ayant déploré que les mecs n’ engendraient pas des garçons  et les femmes seulement des filles , avaient forcément remarqué que ce sont les femmes , et seulement les femmes qui, y a pas d’ pétard ,  faisaient des enfants , males aussi bien que femelles …du coup , eh bein !!!… les enfants qu’ elles fabriquaient leur appartenaient , tout simplement , à elles et à tout leur clan familial élargi  ( pépé , mémée , tontons , tatas , cousins …on se croirait dans la famille  tuyau de poele de Jésus  !!! )…clan qui mettait toutes ses ressources  en commun  et à l’ intérieur duquel il était interdit de forniquer , par pur instinct betement animal de  préservation de la  consanguinité ….

Les mecs???…ils s’ en accomodaient très bien ! …coquette ne chomait pas du tout  !!!!… ils faisaient leur boulot  et  ils avaient des enfants , ceux de leurs soeurs et de leur clan …souvent sous forme d’ avonculat : une paternité sociale de l’ oncle maternel …

Il parait que ça marchait du tonnerre de Zeus !!!..les femmes étaient très respectées pour leur pouvoir d’ enfanter ,  étaient libres de se choisir un mec et meme plusieurs  et avaient un large role dans les  » affaires « du clan …. les hommes aussi  avaient plein de  bonnes occases au coin des bois …mais , ce qui est certain , c’est que  la relation sexuelle n’ avait , ainsi , aucun aspect obligatoire , durable ou lié à quelqu’  intéret que ce soit ….et que la prostitution n’ existait pas , vu qu’ elle n’avait aucune raison d’ etre …

 

C’ était le bon temps …où Dieu était femelle !!!!…vous m’ en voyez navrée….la grande Déesse Mère , enceinte jusqu’ aux oreilles ,   avec des gros tétons  et des grosses fesses  , déesse de l’ enfantement  et de la fécondité  de la terre comme des humains … et tout son  panthéon était femelle aussi ( déesse Lune  comme   déesse de la mort , de l’ Inanna sumère aux 3 déesses des berbères en passant par Lilith dont la Bible se garde bien de vous parler )

Et c’est pas la peine de faire chier non plus avec des histoires d’ amazones sanguinaires trucideuses de mecs ( qui viendront beaucoup plus tard chez les grecs ) , vu qu’il est prouvé dans tous les trous…. de fouilles archélogiques qu’il n’ existait aucune prédominance d’ un sexe sur l’autre , ni aucun type de violence entre clans …

Et c’est en – 3000 du coté de Sumer que tout devait se gater …..

A suivre …

Publicités

15 réponses à “La saga de la pédale 1)

  1. Euh! T’es sure de ta source:
    MATRIARCAT, subst. masc.
    Type de société dans lequel les femmes détiennent légalement l’autorité et le pouvoir dans la famille et transmettent leurs noms aux enfants. Savez-vous qu’il existe, dans certains parages, de véritables gouvernements de femmes indigènes, des matriarcats, où la servante est maîtresse, tandis que les mâles, indolents et paresseux, sont enfermés dans des harems, engraissés et ne servent qu’à la reproduction? (MORAND, Rococo, 1933, p.138):

    1. Le second [ouvrage] a pour auteur un Suisse de Bâle, J. J. Bachofen. Il est intitulé Das Mutterrecht, littéralement Le Droit de la mère. Ce livre, profondément original pour l’époque [1861], soutient et prétend démontrer la thèse du matriarcat, en d’autres termes celle suivant laquelle la femme et la mère auraient tenu, aux origines, un rang plus élevé dans la société que le mari ou le père.
    Ethnol. gén., 1968, p.1116.

    En partic. Situation familiale ou sociale dans laquelle l’autorité de la femme est prépondérante. Comment tiennent certains mauvais garçons (…). C’est uniquement grâce à de telles femmes-mères, soeurs, épouses ou maîtresses durables qui (…) les stoppent au besoin sur des voies trop dangereuses. Le matriarcat est beaucoup plus fréquent qu’on ne croit chez les malfaiteurs (H.BAZIN, Tête contre murs, 1949, p.207):

    2. En ce temps-là, nous étions tous plus ou moins orphelins de père: ces messieurs étaient morts ou au front, ceux qui restaient, diminués, dévirilisés, cherchaient à se faire oublier de leurs fils; c’était le règne des mères: Bénard nous reflétait les vertus négatives de ce matriarcat.
    SARTRE, Mots, 1964, p.189.

    P. anal. Chez les animaux, organisation sociale d’une communauté où la femelle gouverne. Dans la ruche, nous le savons, la femelle règne seule: c’est le matriarcat absolu (MAETERL., Vie termites, 1926, p.68).
    Prononc. et Orth.: []. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1894 (Gde Encyclop., t.16, p.1136, s.v. famille). Dér. du lat. mater, matris «mère» sur le modèle de patriarcat*.
    DÉR. Matriarcal, -ale, -aux, adj. Relatif au matriarcat. Coutume, société matriarcale; régime matriarcal. La primauté de l’enfant serait, dans une société matriarcale, le principe de la loi sociale (J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p.285). [], plur. masc. [-o]. 1re attest. 1894 (Gde Encyclop. t.16, p.1162, s.v. famille); du rad. de matriarcat sur le modèle de patriarcal*.

    • Oui , m’ sieur !!…d’ ailleurs j’ai bien souligné la différence entre sociétés matrilinéaires et sociétés matriarcales …ces dernières sont effectivement des sociétés où les femmes détiennent tous les pouvoirs à la place des hommes … y a des cas , entre autres très isolés ( sans doute en rebellion à l’ avènement du patriarcat qui , lui , est soumission des femmes au pouvoir des hommes ) …mais là , il s’ agit de préhistoire ( avant – 4000, avant l’ age du bronze , quoi ) et il semble que les femmes n’ avaient , en réalité , qu’un role prépondérant par rapport aux hommes : celui de pretresses de la divinité vu qu’ elle était femelle …pour le reste , aucune supériorité , chacun avait son role …
      Evidemment , Watson …si tu tapes  » matriarcat  » tu trouveras du matriarcat !!!

  2. Lu  » Reflexions sur La Question juive » de l’obsédé de la pipe à la pipe des Deux Magots,ou d’en face…

    De la bouillie dont les chats ne voudraient pas…
    Je crois qu’il a écrit ça en « réponse » à Céline qu’était absent..( facile)

    « Jean Sol Partre », cet obsédé du cul… Nul de Nul…

    Nonyme

  3. Madâââme ! ça promet ! Ah, ah, ah !

  4. Au Comores – Mayotte – j ‘ai connu des familles où la femme décidait de tout, allée à la pêche, tuer le mouton, faire des gamins…, et même trouver des demoiselles pour le passant esseulé. J’ai pas trop connu de problèmes .

    • En fait , plus tu vas vers le sud ou , du moins , vers les sociétés moins modernes ,plus le matriarcat se remarque tout de suite …mais c’est un matriarcat seulement domestique , pas social …et sans matrilinéarité …( les enfants appartiennent à la lignée du père biologique )…ça a l’ air de rien , mais c’est fondamental !!!

  5. @blh: Mon nexpérience est que les femmes décident de tout en toutes circonstances …à votre insu aussi bien sur, et que l’homme qui ne s’en rend pas compte est un couillon …

    Je pense que notre Sister Woman Chriss ne me démentira pas…

    Nonyme

    • Mon ex belle mère m’avait, dès le début de mon mariage, prodigué un curieux conseil : si vous voulez effectuer telle ou telle chose, dites le contraire à madame pour qu’elle vous suive dans votre chemin.
      J’ai en effet suivi quelques fois cette curieuse vérité, et ne m’en suis pas porté plus mal . :o)

    • Eh bien , ça devait etre une excellente belle mère !!!!…c’est rare !!!!
      Mais d’ après mon expérience ( !!!!!!! ) , ça fonctionne pas tout à fait comme ça : que le mari dise le vrai ou le contraire , faut seulement attendre que la mariée ait l’ impression de décider elle meme !!!

    • Tout à fait !!!!…du moins presque !!!!…et , si elles n’ arrivent pas à controler un truc , elles se vengent d’ une façon ou d’ une autre…promis , juré , au nom de ma race !!!

  6. Si j’ai bien compris, tout le problème viendrait de
    l’avonculat. Un jour, comme ça, y a un tonton-papa qui
    rencontre son fiston-neveu et qui lui fait « viens donc un peu
    ici que je t’avoncule ». Et ça aurait commencé comme ça, la
    pédale joyeuse.
    Mais attention, la thèse demeure controversée, on n’est
    sûr de rien, moi c’est le Maire de Paris qui me l’a dit.
    Orfèvre en la matière, tout de même.
    Grozibous.

    • Y avait bein que toi pour trouver un truc comme ça !!!!!…PDR….
      Vrai que ce mot a un p’ tit quelque chose de dégueu en soi !!!
      Si, si , des sociétés matrilinéaires, on est surs ….vu qu’ on n’ a retrouvé de ces époques aucune trace de dieux mecs …. meme pas de petits sous – sous – dieux …
      Zibou !!

  7. « Au Comores – Mayotte – j ‘ai connu des familles où la femme décidait de tout, »

    Pourquoi aller si loin ? L’expression « Porter la culotte » est bien une expression française non ?

    Passé la « Lune de Miel », l’un des deux prend l’ascendant sur l’autre et l’autre à souvent choisi l’autre pour sa contrôlabilité.
    Une femme sur deux « porte la culotte »

    J’ai un exemple cuisant d’une femme (1.40kg, son époux 70) qui plus jeune a bousillé deux familles par vengeance. Et on ne compte pas les vieux qui descendent la poubelle sinon « Tu la vois celle-la ? » en parlant de son battoir manuel (plus discret lors de fiançailles)

    • Je ne crois pas :  » porter la culotte  » est une expression internationale !!!… à mon avis…c’est « la nature ainsi faite  » avec, en pluss, une bonne rasade de vengeance millénaire !!!!
      En gros , dans les sociétés matrilinéaires , les femmes , propriétaires de leurs enfants et de leurs avoirs , n’étaient pas obligées de faire péter leurs gueules avec leur partenaire sexuel qui , lui , n’ était pas obligé de  » pourvoir  » ….
      Si je réussis à aller au bout de ma saga , tu verras pourquoi …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s