Archives quotidiennes : 31 mai 2011

Du Paradis aux poubelles ….

Des aneries sous les oliviers…..faites de bonnes odeurs d’ herbe, de fleurs et de vie, de ces trucs  insaisissables et gratuits , gracieusement offerts par les cycles des saisons et Dame nature qui s’en tape royalement, continue à pousser comme un chiendent, à fructifier , d’ ovules en olives ou en abricots , à bourdonner , voleter , butiner , grignoter , ravasser sous les feuilles ou les pierres, entre le gros oeilleton impudique du soleil et  l’ acquièssement tacite d’une lune indulgente ….

..pendant que les télés humaines, ces cellules cancéreuses détraquées du progrès et de l’ intelligence , continuent à broyer , à malaxer , à mouliner leurs News comme un site – bunker de traitement des ordures …

Meuuuuu si …que tout y passe , sur le tapis roulant dégoutant répugnant , du sang syrien et yéménite  par giclées, on ne sait pas exactement combien ,de la charpie de soldats et de kamikases, du trop plein de libidos ministérielles pour délayer un peu des bennes entières  de maliens et de camerounais  indigestes bien que mis à tremper dans la baignoire Sar ( Search and Rescue ) maltaise, de la Cécilia , de la Lagarde et de la Merkel en plastoc inaltérable , classées indestructibles, du Mladic écartelé entre le héros et le génocidaire , moitié jeté dans le chaudron des Gbagbo  et des Kaddafi périmés, moitié dans celui des chrétiens d’ Egypte et des muzz d’ Europe  mis à chauffer à blanc pour faire du combustible domestique …..un petit jet déodorisant  hygiénisant  d’ Otan , d’ Onu et de blablas , de temps en temps , histoire de neutraliser un peu les retombées atomiques…qu’on se croirait à Fukushima  au lieu de Place de la Bastille – del – Sole ….nageant la brasse en apnée  dans un nuage mortel  de particules lourdes de jésus et de mahomets  fissionnant dangereusement au contact d’une débacle incontrolable de billets de banque largués d’ un drone américain  …retombant , cramés comme des cons , inutilisables , sur des sit in immenses d ‘indignados campés , cramponnés sur une crète de montagne , entre deux précipices , de droite comme de gauche …

Simplement , immergée jusqu’ à la ceinture dans mon herbe aromatique et mes aneries bisounoursiques , sous les oliviers , je pensais là que , décidément , les poubelles de la Nature étaient bien moins polluantes que les notres …

…et qu’il fallait peut etre bien augmenter encore la température de l’ incinérateur  pour venir à bout de ce trop plein de déchets toxiques ..

…un genre de  » Day After  » ….quoi …où Camilla, dans sa simplicité et sa betise , saurait se débrouiller pour trouver, malgré tout , un coin d’ herbe …

C’est pas ma faute …déformation semi – professionnelle de  « napolitaine  » habituée aux problemes quasi insolubles de poubelles ..

Psst : 900 émergés  ce matin à Ragusa ( Sicile ) , d’un bateau de 20mètres, dont 130 femmes …enceintes ….

Je suspecte que mon incinérateur les transforme en  Canigou – Ronron .

 

Pi c’est pas la peine de vous payer ma tete : JE  N’ AI  PAS  D’ ACCENT  CIRCONFLEXE !